faites voyager ce post

Qu’est ce qui fait que votre perte de poids est, à chaque fois, vouée à l’échec?

Par Laetitia Knopik, diététicienne, coach mental

Marre des pertes de poids vouées à l’échec?

Je fais partie du membership de @néepourbriller de @mélissa Normandin Roberge, et la thématique de ce début du mois de juin est l’engagement envers soi. Imaginez un peu comme ce sujet m’a tout de suite interpellé. En effet, l’engagement est l’une des clés dévoilées dans mon roman. Mais il y a « engagement » et engagement.

100%

Des régimes échouent

Effet

yo-yo

Combien d’entre vous sont adeptes du régime ou du rééquilibrage alimentaire chaque année?

Perte de poids et engagement

A bien y réfléchir, cela parait une bien bonne idée que de s’engager pour perdre du poids. C’est d’ailleurs ce que mon Ada, protagoniste de mon roman souhaite mettre en place pour enfin être libérée de ces kilos de trop. Hop, je signe et je sais qu’au bout cette masse de graisse qui me gêne ne sera plus là. C’est comme un leitmotiv finalement.

Mais pensez-vous vraiment que cela soit si facile ?

Une petite signature au bas d’une page pour se promettre à cet engagement et hop, terminé , disparition des kilos ?
Pour certaines personnes, il est vrai qu’une fois qu’elles se sont engagées, elles y vont à fond. Pour d’autres, c’est justement le fait de devoir s’engager qui fait repousser l’engagement lui-même. Parce que la réalité est tout autre.
Derrière le mot engagement résonne différents mots, souvent une sacrée charge, des efforts à fournir, et aussi une peur du  « si je n’y arrive pas », une peur du « que dira-t-on si c’est encore un échec? », finalement une peur du jugement, et ce qui l’accompagne un sentiment de honte, de colère, de frustration.

Est-ce que cela est bon pour notre bien-être, notre estime de nous ? Pas sûre.

Le problème est que nous mettons la focale sur le mauvais objectif.

Je vais vous dévoiler pourquoi nous arrivons souvent à ce constat, soit de non aboutissement de notre engagement, soit du « j’ose même pas imaginer le faire. »
Simplement, nous plaçons notre engagement au mauvais endroit. Souvent nous le mettons sur la finalité, celle des kilos de poids perdus. Le plus important n’est pas ce chiffre sur la balance, mais les bénéfices que je pourrai en tirer.
Si nous redéfinissons vraiment ce que cela impacte que de perdre du poids, identifions ce que ce poids en moins vous permet d’être mieux, d’avoir et de faire que ce que vous n’êtes aujourd’hui.
Je vous invite d’ailleurs à faire ce petit exercice, c’est cadeau.
Posez-vous là deux minutes, avec une petite feuille et un crayon, notez ce que vous ferez avec ce poids en moins, comment vous serez, comment vous vous comporterez, et ainsi de suite.

Et prenez l’engagement envers vous-même, d’être, de faire et d’avoir toutes ces choses.

Vous avez du mal à visualiser ce dont je vous parle ici ? Découvrez comment Ada avec l’aide de Carole définit tout ceci. Vous pouvez vous procurer le roman ici.

S’il y a dans votre entourage des personnes pour qui ces mots et cet exercice pourrait être intéressant, sentez vous libre de leur partager.

Merci à vous et à très vite.


inscrivez-vous à la lettre

pour voyager davantage dans mon univers

Non classé

365 jours Emeric

– ne dis pas de bêtises, il t’aime comme un fou. Tiens en parlant du loup.Mélanie se retourna.– Bonne année les filles.La boule au ventre qui était monté en elle en discutant avec Faustine, diminua dès qu’elle aperçut son amoureux. Mais elle gardait une certaine tension, palpable au niveau des épaules.Il caressa rapidement les joues

Non classé

365 jours, la suite

En effet, Emeric semblait très distant depuis plus d’un mois. A chaque fois que Mélanie tentait d’aborder cette situation, Emeric semblait fuir, prétextant du travail, des affaires prenantes et stressantes. Ils avaient pour habitude de ne pas trop parler de leurs dossiers respectifs.Plusieurs fois, depuis ces dernières semaines, il se refusait de venir avec elle

faites le nous savoir:

Vous êtes intéressée par du coaching ?

Retour haut de page